Le guide de votre bien-être à domicile

Réflexologie

Réflexologie : une médecine millénaire

réflexologie

© FreshPics - Fotolia.com

La réflexologie est une médecine douce, connue et pratiquée depuis des millénaires, basée sur le toucher des pieds, des mains, du visage ou des oreilles.

Qu'est-ce que la réflexologie ?

La réflexologie est une médecine alternative qui s'apparente à l'ostéopathie, à l'acupuncture ou au shiatsu. Selon les praticiens réflexologues, cette technique permet de prendre en compte et de traiter le corps humain dans sa totalité. La réflexologie est donc une technique d'approche holistique, c'est-à-dire globale, qui vise à rétablir la circulation des énergies dans le corps et ainsi garantir le bon fonctionnement de l'organisme.

Basée sur le toucher, la réflexologie n'est cependant pas une technique de massage. Il s'agit pour le praticien d'exercer avec le bout des doigts une pression soutenue sur des zones du pied, de la main ou du visage correspondant à une partie du corps, un organe ou une glande, afin de localiser les tensions et rétablir l'équilibre dans les parties du corps traitées. On appelle ces zones des zones ou des points réflexes. Le toucher des points réflexes de l'oreille se fait par l'intermédiaire d'un stylet.

La réflexologie permet de stimuler le processus d'auto-guérison du corps et d'atteindre un état de relaxation propice au soulagement de nombreux troubles : stress, maux de tête, maux de dos, troubles respiratoires, syndrome prémenstruel, problèmes intestinaux, sclérose en plaque, etc. La réflexologie aide également à combattre les effets indésirables de la chimiothérapie, tout en douceur. Il est à noter que certains troubles mentaux peuvent être traités grâce à cette méthode.

La réflexologie a de nombreuses applications et prodigue de nombreux bienfaits. Toutefois, elle ne dispense pas de consulter un médecin, n'a pas valeur de diagnostic médical et ne remplace pas un traitement médicamenteux.

Petite histoire de la réflexologie

La réflexologie est une technique que connaissaient les civilisations antiques.

La réflexologie plantaire est un art millénaire, que pratiquaient déjà les Incas et qu'ils considéraient comme un art sacré. En Chine, en Inde et en Égypte, cette technique était connue dès l'Antiquité et il semblerait que l'étude des points réflexes et de leur traitement par pression ait été expérimentée en Chine bien avant l'acupuncture. Au IVe siècle avant J.-C., en Chine, le docteur Wang-Wei se servait de la réflexologie et de l'acupuncture. Il a été prouvé que les égyptiens connaissaient ses bienfaits dès 2300 avant J.-C. La réflexologie plantaire semble s'être développée en Europe centrale dès le XIVe siècle et un peu partout dans le monde dès le XVIe siècle. C'est le docteur William Fitzgerald qui, en 1913, a élaboré le premier une théorie de base sur la réflexologie occidentale moderne. Ce médecin américain, soucieux d'améliorer l'anesthésie de ses patients lors d'opérations, avait remarqué que leur douleur diminuait lorsqu'il appliquait une pression sur certaines parties du corps. Le docteur Fitzgerald réussit à diviser le corps en dix zones énergétiques réparties de la tête aux pieds. Un peu plus tard, la physiothérapeute Eunice Ingham s'appropria la technique de la réflexologie, l'améliora jusqu'à sa forme actuelle et créa la première école de réflexologie.

L'histoire de la réflexologie palmaire est similaire à celle de la réflexologie plantaire car ces deux techniques ont semble-t-il été développées simultanément.

La réflexologie faciale, aussi appelée Dien Chan, a été développée par le professeur Bùi Quôc Châu dans les années 80. La réflexologie faciale était d'abord pratiquée avec des aiguilles d'acupuncture, puis la méthode a été simplifiée. Désormais, le bout rond d'un stylo ou le bout des doigts suffit à stimuler les points réflexes du visage. La réflexologie faciale est aujourd'hui pratiquée aussi bien par des réflexologues, des naturopathes et des ostéopathes que par des kinésithérapeutes, des infirmiers et des psychothérapeutes.

La réflexologie auriculaire, ou auriculothérapie, est une technique très ancienne qui date de l'Antiquité et a été pratiquée notamment en Inde, en Chine et en Égypte. Les Égyptiens, par exemple, stimulaient des points spécifiques localisés sur l'oreille pour calmer les douleurs. Hippocrate pratiquait de petites saignées sur la zone auriculaire et était réputé pour soigner certains types d'impuissance grâce à cette méthode. La réflexologie auriculaire contemporaine a été fondée en 1957 par le médecin Paul Nogier qui considérait que chaque oreille est un "écran" où se projettent toutes les zones du corps, dans la mesure où la forme de l'oreille évoque un f½tus inversé - le lobe représentant la tête. La cartographie des points d’acupuncture de l’oreille que publia Paul Nogier en 1957 recensait 42 points réflexes. Dans les années 70, des chercheurs chinois enrichirent cette cartographie de plus de 150 autres points.